arrow back
retour page métiers

Devenir
Truquiste 2D/3D

Le truquiste 2D/3D est un illusionniste, et les logiciels informatiques sont ses outils de prédilection. Sur son ordinateur, il reçoit les images brutes (prises de vue réelles, séquences animées…), pour les modifier au gré des envies du réalisateur.

cinéma d'animation

Parole de pro

Les films ont trouvé un bon équilibre entre les ambitions narratives, l’écriture, la durée, le contenu, les aspects plus techniques et les contraintes de fabrication… en somme, la clé de la réussite d’un projet en milieu professionnel!

Julien Blervaque
Tools and Pipelines TD
UBISOFT

 

cinéma d'animation

Parole de pro

Je me sens flattée d’être associée aux travaux de cette école merveilleuse depuis tant d’années, et quand j’en parle à mes collègues, je leur dis souvent que l’ESMA est l’une des 2 meilleures écoles, pas juste en France, mais dans le monde.

 

Shelley Page
‎Head of International Outreach
DREAMWORKS

Parole de pro

Les étudiants de l’ESMA font partie des profils qui nous intéressent. C’est une école qui a sa place depuis une dizaine d’années parmi les meilleures écoles françaises.

Sébastien Chort
CG Supervisor
BLUR STUDIO

Cursus Cinéma d’Animation

Une formation en 4 ans, Titre RNCP de Niveau I reconnue Bac+5 par l’État

Au cœur du service dédié aux effets spéciaux d’un film, d’un jeu vidéo ou d’une publicité par exemple, le truquiste 2D/3D se voit confier des missions qui sont souvent très diverses.

Truquiste : un artiste polyvalent

Conception de décors fictifs, suppression d’un détail que le réalisateur ne souhaite pas voir à l’écran, création d’un personnage tout droit sorti de l’imaginaire des scénaristes, réalisation d’une explosion, illusion d’un paysage au réalisme saisissant…
Bref, de sa finesse des détails et de sa capacité à s’approprier les idées de ses interlocuteurs, va dépendre l’efficacité de son travail, et la réussite de ses projets.

Les qualités requises

Ce technicien, également très créatif et doté d’un imaginaire développé, travaille le plus clair de son temps derrière son ordinateur. Néanmoins, il collabore de près avec le réalisateur, qui lui transmet ses idées, sa manière de concevoir les choses, et le suit dans l’évolution de son travail.
Comme bon nombre de postes dans le secteur de l’animation ou du jeux vidéo, le truquiste doit répondre à des impératifs de délais, souvent très courts, d’où la nécessité pour lui de faire preuve de réactivité, de vivacité et d’une bonne capacité d’adaptation.