arrow back
retour page actualités


Actu Générale . 21 Déc. 2017

D’année en année, l’utilisation de ressources et de contenus 3D se généralise et devient de plus en plus accessible au grand public.

D’année en année, l’utilisation de ressources et de contenus 3D se généralise et devient de plus en plus accessible au grand public. Si la consultation d’une géométrie ou d’un modèle 3D demandait jusque-là l’utilisation d’un logiciel spécifique, pour peu qu’il soit compatible avec l’extension du modèle concerné, on a récemment vu émerger plusieurs plates-formes capables de solutionner cette problématique en proposant des outils de publication, accompagné d’un lecteur compatible avec un simple navigateur Internet.

Google vient concurrencer Sketchfab

Jusque-là, c’est la plate-forme Sketchfab qui proposait l’outil le plus avancé. Mais c’était sans compter sur l’arrivée du géant Google, avec le lancement de sa propre plate-forme d’hébergement d’objets 3D répondant au doux petit nom de « Poly ». Si la base de données de Poly est encore jeune à cette heure, et qu’il ne dispose que d’un contenu encore très amateur à côté de ce que l’on peut trouver chez son principal concurrent, elle ne devrait pas tarder à s’enrichir dans les mois à venir.

Une évolution rapide

On peut facilement imaginer que son catalogue ne tardera pas à s’enrichir avec notamment l’immense base de données gravitant autour des écosystèmes Sketchup3D et Google Map, dont les évolutions à venir de ce dernier risquent de faire franchir d’un pas la captation en 3D du monde qui nous entoure. Simple d’utilisation est directement connecté à votre compte Google, Poly pourrait bien se révéler très pratique pour mettre en avant et partager vos derniers modèles 3D.