arrow back
retour page métiers

Devenir
Auteur-réalisateur indépendant

Dans le monde du cinéma d’animation 3D et des effets spéciaux, comme dans le cinéma de prises de vue réelles, bon nombre d’auteurs-réalisateurs exercent en indépendant. Une particularité qui influe fortement sur leur activité.

cinéma d'animation

Parole de pro

Les films ont trouvé un bon équilibre entre les ambitions narratives, l’écriture, la durée, le contenu, les aspects plus techniques et les contraintes de fabrication… en somme, la clé de la réussite d’un projet en milieu professionnel!

Julien Blervaque
Tools and Pipelines TD
UBISOFT

 

cinéma d'animation

Parole de pro

Je me sens flattée d’être associée aux travaux de cette école merveilleuse depuis tant d’années, et quand j’en parle à mes collègues, je leur dis souvent que l’ESMA est l’une des 2 meilleures écoles, pas juste en France, mais dans le monde.

 

Shelley Page
‎Head of International Outreach
DREAMWORKS

Parole de pro

Les étudiants de l’ESMA font partie des profils qui nous intéressent. C’est une école qui a sa place depuis une dizaine d’années parmi les meilleures écoles françaises.

Sébastien Chort
CG Supervisor
BLUR STUDIO

Cursus Cinéma d’Animation

Une formation en 4 ans, Titre RNCP de Niveau I reconnue Bac+5 par l’État

Le métier d’auteur-réalisateur indépendant est souvent un chemin emprunté par les professionnels de l’image après avoir fait le tour des studios, à des postes parfois différents, et quand ils se sentent l’envie et la capacité de prendre les choses en main.
Car une chose est sûre : sur la réalisation d’une publicité, d’un clip ou d’un court-métrage d’animation, l’auteur-réalisateur en est le chef d’orchestre.

Le rôle de l’auteur-réalisateur 

Généralement, il fait ses premières armes sur des courts-métrages, qu’il gère de A à Z : il s’occupe des problématiques de production et de logistique, prend la scénarisation et la réalisation à son compte, et va jusqu’à traiter lui-même certains aspects de la post-production.

Malgré cette polyvalence, et cette nécessité (surtout lorsque les budgets sont serrés) de devoir multiplier les casquettes, il se doit d’être un minimum entouré, surtout lorsqu’il s’agit de déléguer des aspects plus techniques.

Au niveau financier 

Et c’est là que le nerf de la guerre, les finances, entrent en jeu : l’auteur-réalisateur en est souvent tributaire.
Il devra alors compter sur un carnet de contacts bien fourni, pour se rapprocher de sociétés de production, de distributeurs, ou de partenaires financiers.

Parfois, dans un souci de liberté ou par la force des choses, il peut être amené à faire cavalier seul. Il se devra alors d’être très rusé, organisé et économe, afin de trouver des solutions à ses problématiques, et justement de faire « avec les moyens du bord ». Là encore, ses contacts (riggers, animateurs, spécialistes en effets spéciaux, monteurs…) lui seront d’une grande utilité pour donner vie à ses projets.

Internet, plateforme de diffusion 

En l’absence de distributeurs, l’auteur-réalisateur a aujourd’hui la chance de pouvoir compter sur le média internet pour diffuser ses créations. Les festivals et autres programmations artistiques sont aussi une manière de faire connaître son travail.