arrow back
retour page actualitésRetour

Le réalisateur Isao Takahata, vient de nous quitter


Actu Générale . 09 Avr. 2018
Cinéma d’animation 3D

Le studio Gibhli reste définitivement l’un des studios d’animation les plus prestigieux de ces dernières décennies, et sans doute le plus célèbre du Japon

Depuis les années 80, sa notoriété s’est peu à peu développée grâce à la sensibilité et l’esthétique inimitable de ses films (Le Château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Porco Rosso, Princesse Mononoké…), et c’est sans aucun doute aussi grâce à l’immense talent et à la personnalité de ses deux réalisateurs phares, Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

Aujourd’hui c’est une page de l’histoire de l’animation qui se tourne, car si le premier prend peu à peu sa retraite  (même si on le sait travailler sur de nouveaux projets), le second vient tout juste de nous quitter à l’âge de 82 ans. Si la notoriété de Takahata est moindre que celle de son ami de toujours, on lui doit cependant quelques-uns des films les plus poignants de l’histoire du studio Ghibli et même du monde de l’animation en général.

On lui doit notamment « Le Tombeau des lucioles », « Pompoko »  ou encore « Mes voisins les Yamada » et « Le Conte de la princesse Kaguya ».  Passionné de littérature française et des travaux de Jacques Prévert et Paul Grimault, c’est le Roi et l’Oiseau qui inspireront sa vocation dans l’animation.

Considéré comme l’un de plus grands réalisateurs de film d’animation japonais, son œuvre mérite autant d’être découverte que celle de son confrère Miyazaki.