Nasty dans tous ses états à la galerie At Down à Montpellier



28 Déc. 2015 / Montpellier / design graphique
Dans le paysage du graffiti, Nasty fait partie de ceux qui comptent – ce que confirme finalement le choix de l'enseigne Monoprix pour sa collection controversée «street art» en septembre 2014, où Nasty avait relooké certains accessoires aux côtés de Pro176 et Tanc. 

Nasty : 28 ans d'activisme

Cette renommée, il l'a acquise avec près de 28 années d'un activisme de la bombe acharné, placardant son blaze à 5 lettres sur les rames de métros et les tunnels du réseau ferré parisien. Son objectif : laisser sa trace. 
Le contour vif et acéré, les couleurs vives et flashy pour être vue de loin – avec une affection particulière pour le rose fuchsia –, voilà sa signature artistique. 

"La technique n'est pas fondamentale[...]"

S'il est resté fidèle au graffiti sans être tombé dans la tentation de la figuration comme certains, c'est qu'il voit dans la lettre un vaste champ de possibles : il peut lui donner de nombreuses formes possibles selon qu'il l'écrive à la bombe, au pinceau, au calame, au marqueur... 
Pour lui, la technique n'est pas fondamentale : l'important est le style et la maîtrise des couleurs. C'est là que la personnalité de l'artiste s'affirme. 
L'exposition raconte tout cela, et met en évidence l'intérêt de Nasty pour la variété des supports sur lesquels il intervient, avec une prédilection pour ceux liés à la R.A.T.P. Des plaques d’émail d’indications aux des plans du réseau, en passant par des céramiques des couloirs et même une fenêtre de wagon, ils ont fait, depuis les années 2000, sa marque de fabrique. 

Graffeur et designer

Il cherche aussi à nous surprendre avec des œuvres inédites, réalisées avec des bombes de peintures aplanies et reliées les unes aux autres, un support plutôt atypique et qui fait sens.
À l'occasion de cette exposition, un catalogue est publié aux éditions aux éditions Les Presses Littéraires.
Galerie At Down, 20, rue du plan de l'olivier, 34000 Montpellier 
« Nasty. Round 28 », jusqu'au 16 janvier 2016. 
www.galerie-atdown.com 
PARTAGER
Nasty
Nasty RATP