Un salon un peu MAD ! Dédié à l'édition



30 Sep. 2016 / / design graphique
L'édition et le multiple (on appelle "multiple", une oeuvre éditée à plusieurs exemplaires) sont en train d'acquérir leurs lettres de noblesse, longtemps dépréciés par rapport aux œuvres originales, uniques et portées par l'aura de la vision romantique de l'artiste.

Le marché de l'art l'a pourtant déjà compris, autour de certains noms certes, comme l'illustre l'envolée des lithographies de Warhol en vente publique.

Fanzines, estampes, photographies, objets, livres, films, disques…

Plusieurs tentatives de salons ont vu le jour pour disparaître aussi vite, mais l'alchimie semble prendre pour MAD (entendez Multiple Art Days) qui est accueilli pour cette 2e édition à la Maison Rouge à Paris du 30 septembre au 2 octobre 2016.

Trois jours de rencontres et performances avec une centaine d’éditeurs, des stands curatoriaux (ce qui est rare, propre à la conservation et exposition d’œuvres d’art) et des milliers d’objets d’art édités.

L'art accessible, c'est possible

MAD présente une sélection d’œuvres rares à tirage limité, entre 20 € et 20 000 €, dont le livre de Camille Henrot “Collections préhistoriques” paru chez Manuella Éditions (35 €), la “Chemise Touriste”, dernière création du collectif UNTEL chez mfc-michèle didier (190 €), une réplique en céramique du cendrier de Balthus par Katerina Jebb chez We do not work alone (250 €), une lithographie originale de Brecht Evens insérée dans le coffret du Louis Vuitton Travel Book, Paris (2 500 €), une boîte contenant des visages en faïence signés Fred Biesmans chez Keymouse (200 €)...

Bref : de quoi se faire plaisir !

Comment s'y rendre ?

Mad du 30 septembre au 2 octobre 
Maison Rouge
10 Boulevard de la Bastille
PARTAGER
Multiple Art Days 2016 Paris
cendrier de Balthus par Katerina Jebb
La Maison Rouge Paris