Questions à Dominique Roux



28 Mar. 2017 / Montpellier / cinéma d'animation
Mardi 28/03, Dominique Roux (Professeur d'Histoire de la photographie à l'ETPA) est venu à l'ESMA Montpellier le temps de donner 2 conférences ("Le Récit en images" et "Photographier la ville") devant 150 étudiants en cinéma d'animation 3D. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions...

ESMA : Bonjour Dominique, quel était le but de ces interventions aujourd'hui ?

Il y a eu 2 cycles : j'étais déjà venu il y a 2 mois et demi pour présenter aux étudiants deux conférences, "l'Histoire du Portrait" et "les Troubles du Cadre", de composition, de hors-champs, etc. Un parcours dans l'histoire du portrait photographique, des origines jusqu'à nos jours.

Et cette fois-ci, je les ai eu autour du "Récit en l'image", pour essayer de montrer que, une image qui a priori est fixe, qui ne raconte pas d'histoire puisqu'elle est réduite à une image, une sorte de précipité de réalité, comment des photographes trouvent, évoquent justement la possibilité du mouvement et la narration à travers un certain nombre de protocoles, la relation au texte, qui apporte un élément de narration, et puis la séquence, le roman photo, etc, où là l'image devient plurielle et établit une narration.

ESMA : le public était composé essentiellement d'étudiants de 3D, ce sont donc des éléments qu'ils peuvent réadapter à leur projet ?

Oui, c'est ça le but, car normalement je n'interviens que sur la photographie à l'ETPA, pour les praticiens photographes.
Mais c'est intéressant aussi d'avoir un autre public qui puisse utiliser comme un matériau le propos, et ensuite le réadapter.

Au sein d'un de leurs cours, il faut que les étudiants produisent deux images fixes, et qu'ils réfléchissent au lien entre ces deux visuels, donc au récit photographique ; l'idée est de mettre en lumière que deux images qui sont l'une à côté de l'autre, peuvent se contaminer, raconter une histoire, etc.

ESMA : Les étudiants : étaient-ils réceptifs ?

Oui beaucoup, ce matin ils étaient 90, 60 cet après-midi : c'était un bon public.

ESMA : Cela vous donne-t-il envie de revenir l'an prochain ?

Oui, tout à fait, je reviens quand vous voulez !
PARTAGER
Dominique Roux devant l'ESMA Montpellier