Conseils pour définir sa démarche artistique



15 Jui. 2016 / / design graphique

Pour un artiste, il n’est pas toujours simple de se définir, de valoriser son travail. Traduire avec des mots ses intentions, ce n’est pas forcément aisé.

Cependant, c’est une démarche indispensable qui permettra à votre interlocuteur de comprendre dans quel processus de création vous êtes engagé et vers quoi vous tendez. Ce que vous voulez faire passer. Ce que vous voulez faire partager !

La démarche artistique : Quesako ?

Nous pouvons reprendre la définition publiée par le revue OPTIMA qui paraît très pertinente.
"On appelle démarche artistique un court texte qui explique le cheminement, les intentions, les objectifs de création et de production de l’artiste.

En tant que complément aux autres documents, la démarche ne doit pas être un élément de répétition mais doit permettre d’apporter un éclairage neuf sur votre carrière. Elle permet de cerner votre potentiel et le mettre en œuvre à travers des projets de faire et des projets d’être (où je suis, ce que je fais et où je veux aller).

La démarche artistique permet d’expliquer vos motivations profondes en regard de vos passions pour un médium, poursuite d’acquis techniques et de la recherche pure. De plus, elle permet de démontrer l’originalité de votre travail, c’est-à-dire ce qui vous distingue des autres.
"

Comment présenter ses références, son parcours ?

Cibler son interlocuteur

Selon le type d’interlocuteur et d’objectif pour lequel vous présentez votre travail, vous aurez avantage à mettre plus l’accent sur l’un ou plusieurs des volets suivants :

  • - formation (acquis, perfectionnement),
  • - création (thématique, théorique, formelle), 
  • - production (matériaux, technique), 
  • - diffusion (impact, avancement, carrière artistique), 
  • - commercialisation (retombées économiques)

Qui va vous lire ? Que voulez-vous provoquer comme réponse ? Connaissez-vous les codes de communication de vos cibles ? A vous de faire les bons choix ! Vous seul connaissez vos objectifs et l’interlocuteur auquel vous vous adressez.

Ne pas se laisser emporter par sa plume

Une règle incontournable: ne pas faire trop long. Synthétiser au maximum (une page semble suffisante) votre propos. L’attention de votre lecteur n’est pas inépuisable. Trop de longueurs, il... décrochera.

Il convient donc d’être clair, précis et évidemment compréhensible (ne pas trop jargonner !) pour préserver l’appétit de la personne que vous sollicitez.
C’est votre cible privilégiée. Soyez donc intelligible. C’est ce qui est attendu !

Actualiser régulièrement

La démarche artistique n’est pas coulée dans le bronze. Elle est évolutive autour d’un texte, d’une idée ou de plusieurs idées de base !

Elle doit être retravaillée dans le temps, en fonction de votre évolution et à chaque occasion importante. Une démarche évolue (c’est presque un pléonasme) au même rythme que votre cursus personnel et professionel.

Vous êtes unique

Rappelez-vous : Vous seul, pouvez...vous définir. Tous les autres sont des influences.

Crédits photos : Florent Routoulp, Salamech
PARTAGER
Définir une démarche artistique
Salamech démarche artistique