Le CNC lance une étude sur la filière des effets visuels



10 Mar. 2016 / / cinéma d'animation
Une initiative plus qu’honorable quand on connait l’histoire du cinéma français et que l’on constate la présence de nombreux techniciens et artistes issus de l’Hexagone au sein des plus grands studios.

Cette mission a été confiée à Jean Gaillard, un vétéran de l’industrie des effets spéciaux et de l’animation, qui a notamment travaillé au sein de studios tels que France Animation ou Mikros Image ou d’organisations comme Cap digital ou le RIAM.

Un marché français à 40 millions d'euros


Le secteur des effets spéciaux français compte aujourd’hui plus de 200 sociétés avec plus de 2000 salariés, et il représente un chiffre d’affaires de plus de 40 millions d’euros chaque année. Cependant, l’industrie a clairement du mal à contenir les flots de production et de talent.

60% de l'activité délocalisée en 2015


Selon la Fédération des industries du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia (FICAM) 60 % de l’activité aurait été délocalisée à l’étranger en 2015. Cette étude aura donc pour but de dégager des propositions pertinentes visant à dynamiser le secteur, garantir une vision objective et une dynamique pérenne sur le long terme pour ce secteur en plein essor.

Les conclusions de cette analyse sont attendues pour la fin du mois d’avril 2016, nous vous en reparlerons.
Crédits image : FICAM
PARTAGER
CNC : centre national du cinéma et de l'image animée
Etude de la FICAM