L’animation fait son retour sur la croisette



23 Mai. 2016 / / cinéma d'animation

L’an dernier, Vice-Versa de Peter Docter et Le petit Prince de Mark Osborne avaient emballé les festivaliers.

Cette année, Sony avec Angry Birds, animation 3D basée sur le jeu vidéo avec les comédiens qui prêtent leur voix parmi lesquels Omar Sy et DreamWorks pour Trolls (qui n’est pas terminé), ont choisi le festival de Cannes pour des événements exceptionnels sans même montrer les films sur place.

Les professionnels ont également pu assister à différentes conférences et projections consacrées au cinéma d’animation. Bilal d'Ayman Jamal, premier long-métrage venu de Dubaï, a été projeté en avant-première.

Voici un tour d'horizon de l'animation pendant cette 69e édition.

Longs-métrages

Ma vie de courgette de Claude Barras

Claude Barras fait partager la vie quotidienne d’un foyer pour enfants en difficulté. Tourné en stop-motion, scénario de Céline Sciamma, musique de Sophie Hunger, présenté à la Quinzaine des réalisateurs, Ma vie de Courgette sortira le 19 octobre.

La tortue rouge de Michael Dudok de Wit

Premier long-métrage de Michael Dudok de Wit, coscénarisé par Pascale Ferran et coproduit par les studios Ghibli, il évoque les étapes de la vie d'un être humain. Présenté dans le cadre de « Un certain Regard ». Sortie le 29 juin.

La jeune fille sans mains de Sébastien Laudenbach

Ce premier long-métrage français a fait l'ouverture de l'ACID, qui se lance aussi dans l’animation. La jeune fille sans mains, adapté et peint au pinceau d’après un conte des frères Grimm, décrit le voyage initiatique d'une jeune fille ayant échappé au diable. Il est signé Sébastien Laudenbach.

Momotaro, umi no shinpei de Mitsuyo Seo

Le divin soldat de la mer (1945) est adapté d'un conte typique qui fait du héros Momotaro et de ses acolytes animaux les équivalents de la marine japonaise. Présenté dans le cadre de « Cannes Classics ».

NDLR : absent de marque, Jean Laguionie dont "Louise en hiver" n’a pas été retenu. Un mystère !

Courts métrages : huit films dans trois sections

Cinéfondation

Cinéfondation (films d'école) a proposé 4 animés. Ailleurs de Melody Boulissière (France) : un homme s'offre un voyage au bout du monde ; The noise of licking de Nadja Andrasev (Hongrie), amour et voyeurisme entre une jeune femme et le chat de sa voisine ; The Alan dimension de Jac Clinch (Grande-Bretagne) et Bei Wind und Wetter de Remo Scherrer (Suisse), un doc noir et blanc sur les souvenirs de la narratrice face à l'alcoolisme de sa mère.

Quinzaine des Réalisateurs

Trois films. Decorado d'Alberto Vazquez (Espagne), une fable loufoque sur l'existence ; Happy end de Jan Saska (République tchèque), comédie noire, et Listening to Beethoven de Garri Bardine (Russie).

Semaine de la Critique

Un seul court-métrage en course Superbia de Luca Toth (Hongrie).

Le pli est pris ! Le cinéma d'animation bénéficie d’une exposition renforcée sur la Croisette en espérant que cette vitrine agrandie du genre sera confirmée. Voire amplifiée dès la 70ème édition.

PARTAGER
Ma vie de courgette claude barras
tortue rouge de Michael Dudok de Wit
Louise en hiver de Jean-François Laguionie