Romain Oudin : un fondu de lettres fun, pop



05 Mar. 2018 / / design graphique
Romain Oudin est designer graphique depuis 2008. Directeur artistique dans la création d’identité visuelle, il a part-ailleurs cofondé la fonderie numérique "Lift type".

Le 24 janvier dernier, un workshop typographie animé par Romain Oudin a eu lieu à IPESAA. L’occasion de mieux découvrir un homme passionné de design, de caractères typographiques, conférencier de haut vol à l’ESMA. « Les étudiants étaient curieux et attentifs. Il y a eu peu de questions mais elles étaient très pertinentes. Elles ont permis d’enrichir ou d’éclaircir mon propos. C’était une journée plutôt sympa ! J’ai évoqué mon parcours global. De l’activité de designer graphique, mon évolution, mes commandes du quotidien. »

"Soyez passionné et curieux, les yeux grands ouvert"

Avec au passage, quelques conseils avisés pour les étudiants toujours avides d’enrichissement personnel au travers des propos d’un professionnel reconnu pour son talent. "Soyez passionné, curieux, travaillez. On est entouré en permanence d’images, c’est le moyen les plus simple de se nourrir. Mais lâchez l’ordi le plus souvent possible, dessinez, sortez, vivez, mais toujours les yeux grands ouverts."

Ouvert sur le monde, tel est le leitmotiv !

Ouvert sur son environnement proche, tout en n’oubliant pas de de solliciter son imagination, son sens artistique, ses envies créatives. Un message clair avec au passage un constat.  "Je connais assez peu d’anciens étudiants de l’ESMA, il est donc difficile d’avoir un avis tranché. Le BTS me semble être une formation un peu trop courte, souvent on découvre son écriture, ce qu’on veut faire un peu plus tard, avec un peu plus de maturité. Il me semble que l’ESMA propose maintenant un diplôme plus long ce qui va permettre aux étudiants de basculer plus simplement vers le monde professionnel."

En adéquation avec le milieu professionnel, afin de faciliter l’insertion et la réussite des étudiants, c’est bien l’objectif avoué de l’ESMA depuis son origine.

Un parcours à la …lettre

Quid de l’itinéraire divers, varié, riche et innovant de Romain Oudin ?  "J’ai fait un master en communication visuelle à Aix-en-Provence. Après mes études en 2008, j’ai commencé a travaillé en freelance principalement dans l’identité visuelle, l’édition et la typographie. En 2013, suite à une commande de typographie sur mesure j’ai continué le projet Parade. J’ai lancé en 2014, Lift Type une fonderie numérique dont le premier but était justement de distribuer la famille Parade. Depuis j’essaye d’équilibrer mes deux activités, le design graphique et le dessin de lettres."

Romain Oudin, on l’a compris, spécialisé dans la création d’identités visuelles (logotype, charte graphique, interfaces multimédia, affiche, édition, création d’images) a notamment travaillé en matière graphique pour Drawing Room, le salon du dessin contemporain de Montpellier, pour lequel il a élaboré des affiches typographiques.
L’identité visuelle du Centre Chorégraphique de Montpellier, c’est toujours lui ! "J’aime beaucoup ce projet car l’identité est tout en rouge et avec une seule typo, donc chaque année réaliser un nouveau programme est toujours un challenge pour se renouveler."

Au chapitre dessin on peut mettre en exergue des travaux remarquables comme, "la Famille Parade" évoqué plus haut -  police avec des variantes graphique mais avec la même base de dessin -, la "Vroum" -  typo ultra condensed stencil inspirée des inscriptions sur le sol des routes -  la "Ace" (police grotesque extended) dessiné avec les studio b.a.-ba.

Globalement Romain Oudin s’adresse principalement aux acteurs culturels et institutionnels avec il entretient des relations pérennes et intervient à tous les stades d’un projet en fonction de sa nature et de ses spécificités (stratégie de communication, concept global, design graphique, développement multimédia).

Typographie, ping-pong et barbecue

Romain Oudin a la typographie chevillée au corps. "C’est une passion depuis longtemps." Avec l’imagination au pouvoir ! "Les lettres sont des formes simple et connues de tous et pourtant il y a toujours de nouvelles manières de les dessiner de leur donner de nouvelles personnalités tout en gardant leurs formes reconnaissables et lisibles. La typographie m’évoque surtout le dessin de caractères."

Polyvalent, inspiré, lucide sur son travail, le Montpelliérain définit son style avec précision. "En graphisme : sobre et basé sur la typo. En typo : Fun, pop et un peu débile… L'idée c’est souvent de faire sérieusement les polices pas très sérieuses."

"Typographie, ping-pong et barbecue" a-t-il noté en forme de clin d’œil sur son compte instagram !  Le travail bien fait et inspiré n’exclut pas l’humour. A l’évidence, ce n’est pas antinomique avec le dessin de caractère.

Lift-Type un projet plus personnel

Avec son compère Nicolas Aubert, Romain Oudin a également cofondé et développé un projet très personnel "dans lequel j’ai du coup plus de liberté." Il s’agit de "Lift Type", une fonderie numérique indépendante. "Dans ce cadre, nous proposons nos caractères en éditions limitées
En attendant d’autres initiatives de Romain Oudin, à n’en pas douter ! Tant le graphiste et dessinateur de caractère semble en mouvement perpétuel.
PARTAGER