Mort de l'architecte Zaha Hadid



07 Avr. 2016 / / design d'espace
Elle nous a quitté le 31 mars dernier à Miami, emportée par une crise cardiaque alors qu'elle était hospitalisée pour une bronchite sérieuse. À 66 ans, Zaha Hadid était considérée comme la femme architecte la plus importante au monde qui a su imposer une signature futuriste libérant la ligne faite d'ondulations.

Un parcours sans faute

Née à Bagdad en 1951, elle a tout d'abord étudié les mathématiques à l'Université américaine de Beyrouth avant de véritablement s'engager en architecture en 1972 à l'Architectural Association de Londres. Elle fonde son cabinet à Londres en 1979 et c'est quatre ans après qu'elle obtiendra déjà une reconnaissance internationale avec la caserne de pompiers de Vitra à Weil-am-Rhein.

Sa signature ?

Des édifices prenant en compte aussi bien l'architecture, le paysage et la nature des terrains. Elle fait basculer l'architecture dans le XXIe siècle avec ces lignes organiques défiant les règles de la construction grâce à une maîtrise des innovations technologiques.

Les édifices marquants

Dans la longue liste des œuvres qu'elle aura réalisées, notons le MAXXI àRome (2009), le London Aquatics Centre fpour les Jeux Olympiques de 2012 (2011), le Centre Rosenthal pour l'art contemporain à Cincinnati (2013) ou l'Opéra de Guangzhou (2010). Ultra récompensée, elle est la première femme à recevoir le très important Pritzker Architecture Price en 2004 jusqu'à la Royal Globe Medal reçue en 2016.

Crédits photos : Mary McCartney, Brigitte Lacombe, Christian Richters, Werner Huthmacher, Doublespace, Hufton + Crow, Iwan Baan, Simon Bertrand
PARTAGER
Seoul Zaha Hadid
Jockey Club Innovation Tower Zaha Hadid
Zaha Hadid
Museum of XXI Century Art Zaha Hadid
NordPark Railway Stations Zaha Hadid
Zaha Hadid
Galaxy Soho, Beijing, Zaha Hadid