Le studio Jellyfish Pictures et le hardware virtuel



12 Jui. 2017 / / cinéma d'animation
Le studio Jellyfish Pictures ouvre un nouveau studio équipé en hardware virtuel…
Si les outils de création numérique ne cessent d’évoluer depuis 20 ou 30 ans, la manière de travailler dans les studios reste globalement le même depuis l’essor de l’industrie des effets spéciaux et de l’animation.

Si de plus en plus de services et de collaborations se développent autour du rendu dématérialisé, déportés dans des centres de calculs dédiés, les technologies liées au Cloud pourraient bien obliger certains responsables de studio de repenser à terme la manière d’équiper leurs infrastructures.

C’est justement le cas du studio londonien Jellyfish Pictures, qui vient d’annoncer la création d’une nouvelle antenne qui aura pour particularité d’utiliser des stations de travail déportées du site de production.

Qu'est ce que l'hardware virtuel ?

Pour faire simple, comprenez que les infographistes et les animateurs se retrouveront désormais devant un simple écran, seulement pourvu d’un clavier, d’une souris et bien sûr, d’une très bonne connexion internet à base de fibre optique.

L’habituel tour d’ordinateur qui chauffe et qui fait du bruit, c’est du passé ! Tout ce qu’il faut pour travailler ou calculer, se retrouvera désormais déporté sur des serveurs externes installés dans des locaux tiers.

Grâce aux techniques de streaming, il est ainsi possible de travailler sur des machines distantes, sans systèmes d’exploitation, ni logiciels, ni assets (données, textures, modèles 3d…) installés en local.

Une approche peu répandue

Elle a le mérite de soulager le travail des administrateurs système avec la gestion des parcs de licences, mais aussi de penser différemment la répartition des investissements et des ressources selon les postes et les projets.

Une initiative qui a le mérite de faire réfléchir !
PARTAGER
Studio Jellyfish
Jellyfish Office
Jellyfish Office