Le Studio Dreamworks s’invite à l’ESMA



11 Avr. 2017 / Montpellier / cinéma d'animation
En congé en France, le grand manitou du département animation de chez Dreamworks, Kristof Serrand, a fait un petit crochet par l’ESMA Montpellier : "Cela fait 10 ans que je connais l’ESMA et j’aime venir voir les étudiants".

Echange de bons procédés puisqu’il est notamment déjà venu en décembre 2014 à Montpellier et en octobre 2015 à Toulouse.

Sans compter qu’il a accueilli l’ESMA, trois années de suite (en 2015, 2016 et 2017) sur le campus de Dreamworks à Los Angeles, à l’occasion des sélections aux Oscars Nominated Short Films (sélection additionnelle). Un réel atout pour les étudiants au-delà des échanges amicaux avec la direction pédagogique. 

Kristof Serrand a accordé sa journée aux étudiants en dernière année de la formation animation 3D. Un temps consacré au visionnage des films d’animation des élèves, encore en production.

Le passionné d’animation, très attaché à l’ESMA, distille ses précieux conseils. Il faut dire que ses 22 ans au sein de Dreamworks, ça compte.
"Ça fait 35 ans que je fais de l’animation. J’ai donc été étudiant. Je sais ce que c’est. Voir les étapes de réalisation des films d’animation de cinq minutes permet aussi de déceler des pépites. Par ailleurs, je leur donne des tuyaux" confie Kristof. 
 

Parole d’évangile

Les étudiants boivent ses paroles tout en sachant à quel point ils sont chanceux d’être dans cet établissement qu’est l’ESMA. Ils savent aussi que lors de la présentation de leur film lors du Jury d’Animation 3D, qui se tiendra le 7 septembre 2017, ils joueront une part de leur avenir.  "Ils savent qu’être en dernière année sur le cursus animation 3D à l’ESMA a aussi une résonnance professionnelle. Ici on vit et on travaille comme dans un réel studio". 
 

L'ESMA, comme un vrai studio

Une comparaison qui donne le sourire aux principaux concernés. "Ils se doivent d’être efficace pour faire passer leur message aux spectateurs. La technique ils l’ont, bien évidemment. Je leur demande de se concentrer sur la narration par exemple. Je leur donne des indices sur des choses auxquelles ils n’auraient pas pensé".

Selon Kristof Serrand, "le savoir-faire ou le talent sont plus importants que la technologie, car elle est déjà acquise". Grâce à l’enseignement qualitatif dispensé durant 4 ans au sein de l’ESMA.
 

L'harmonie, le +

La valeur ajoutée de la formation, c’est le côté convivial. "Les étudiants sont très encadrés. La convivialité est perceptible. On sent que le côté familial est présent, du coup cela se ressent sur la formation qui est très bonne" avoue l’Hollywoodien.

Une affirmation que les étudiants adoubent. Normal, eux aussi ont des étoiles dans les yeux.


France 3 de la partie 

Les équipes de France 3 Languedoc Roussillon sont venues à l'ESMA pour couvrir l'évènement.
Revoir le reportage ci-dessous :

 
PARTAGER
Kristof Serrand à l'ESMA Montpellier
Christophe Serrand avec étudiants ESMA
Kristof Serrand en plein brief avec les étudiants ESMA
Kristof Serrand avec les étudiants de l'ESMA