Interview de Florian Landouzy



31 Jan. 2017 / Nantes / cinéma d'animation

À la suite de sa conférence à l'ESMA de Nantes, Florian Landouzy co-fondateur et directeur d'animation chez Supamonks a répondu à une successions de questions.

On vous laisse découvrir l'interview.

ESMA Nantes :
Bonjour Florian, pouvez-vous me parler de la conférence d'aujourd'hui, des points abordés ?

Florian Landouzy :

J'ai commencé la conférence par une présentation de Supamonks (description de l'entreprise, notre activité, comment elle a été créee). Ensuite, j'ai très vite montré une démoreel de l'ensemble des images relativement récente de l'année qui vient de s'écouler. Par la suite, j'ai parlé des différents sentiers qui existent chez Supamonks.

Notamment la boîte de production qui est dorénavant attenante au studio d'animation mais également les chantiers comme la Suparesidence qui existe depuis 4, 5 ans. La Suparesidence est une invitation à n'importe quel réalisateur ou équipe de réalisateurs  de venir fabriquer leur projet contre rien du tout. Ils ont les machines, le studio, les logiciels, le pipeline. Tout ce qu'on leur demande, c'est de mener à bien leur projet et de se faire plaisir.

ESMA Nantes : Avez-vous des personnes de votre équipe pour les aider dans leur projet ?

F.L :

Ils sont totalement encadrés, en premier temps par un line producer qui fait du suivi de production. Ils ont également des rendez-vous hebdomadaires dans la salle de réunion lors desquels ils présentent l'avancement du projet à tout le studio.

Ils ont un retour de professionnels, puisqu'ils travaillent dans l'open space comme pour n'importe quel autre projet du studio. Dès qu'ils rencontrent un problème technique, ils peuvent tout de suite se retourner vers quelqu'un qui a de l'expérience.

ESMA Nantes : Donc vous êtes motivés par cette idée de transmettre vos connaissances à la nouvelle génération de réalisateurs, d'animateurs.. ?

F.L :

Nous aimons vraiment cette idée. Pour nous, c'est clairement un mécénat dans la mesure où on offre et on ne demande rien en retour. Le tout c'est qu'un projet voit le jour. On a tous embrassé ce rêve de créer une usine à images mais pas que les nôtres. Et aujourd'hui grâce à la Suparesidence, c'est complètement le cas. Donc oui, on est super contents ! Et puis, c'est le côté social picture du studio. C'est vraiment ça !

ESMA Nantes : Et aujourd'hui, les élèves connaissaient Supamonks ?

F.L :

Oui, c'est une des premières questions que j'ai posées. Effectivement, tout le monde avait l'air de connaître. Donc soit ils sont super polis, soit on commence à être connu ! (rire)

ESMA Nantes : Et lors de vos conférences dans les écoles, il y a t-il des questions qui reviennent régulièrement ?

F.L :

En général, j'ai peu de questions en fin de présentation. Ça tourne plutôt autour de « Y a t-il des stages disponibles ? » « Est-ce qu'on va avoir du travail ? » . Et c'est exactement pour ça que j'ai commencé la présentation en disant que l'on était dans un secteur qui n'était pas en plein essor mais qui a déjà explosé.

Il est vraiment porteur autant en France qu'à l'international. Donc je trouvais que c'était hyper important de leur dire qu'il n'y a pas de question à se poser sur la voie dans laquelle ils sont. Ils sortent et c'est le plein emploi.

Merci beaucoup à Florian Landouzy et à Supamonks !!

PARTAGER
Florian Landouzy
Supamonks
Supamonks
Supamonks
Supamonks
Supamonks
Supamonks