Gravure à l'ESMA



12 Déc. 2016 / Montpellier / design graphique
L’école a investi cette année dans une presse de gravure taille douce des Ateliers de Chartreuse.

Nous allons vous décrire les différentes leçons que les étudiants de première et deuxième année de design graphiques ont suivi.

1ère leçon : la linogravure 


C’est un procédé de gravure en relief (ce qui est creusé sera blanc à l’impression, c’est ce que l’on appelle la taille d’épargne, car on épargne le dessin). La presse n’est pas obligatoire dans ce type d’impression car on peut imprimer en pressant ave une cuillère ou une presse à main. La presse de gravure est utile pour aller plus vite.

2ème leçon : le monotype


C’est un procédé d’impression unique sans gravure. On encre une plaque et on pose quelque chose (une feuille d’arbre par exemple) ou bien on encre directement la feuille d’arbre. On pose une feuille de papier et on passe sous la presse.

3ème leçon : le gaufrage


C’est un procédé d’impression sans encrage, l’objet posé sous le papier humide va « gaufrer » le papier, c’est-à-dire lui donner sa forme sans couleur. On peut voir sur le blog « le Chant du design » les étudiants de première année de design graphique testant la linogravure et la presse par la même occasion.

4ème leçon : la taille douce


La taille douce regroupe toutes les techniques d’impression en creux. Celle que les Design Graphique en deuxième année ont expérimenté à l’école est la pointe sèche sur emballage Tétrapak (un procédé économique de récupération qui a l’avantage de marcher presque comme une gravure sur métal). 

  • - On grave avec une pointe le côté intérieur de l’emballage (celui qui est lisse),

  • - puis on encre dans les creux avec une poupée de tarlatane plein d’encre taille douce à l’huile,

  • - ensuite on désencre là où il n’y a pas de creux avec une tarlatane propre.
 
  • - Enfin on essuie de façon à enlever les restes d’encre avec un morceaux de papier très fin (les annuaires sont idéaux pour cela et plus économiques que le papier de soie), sans bien sûr enlever l’encre qui est dans les creux… C’est un peu là que ça se corse pour les débutants…
 Le papier doit être humidifié (trempé puis essuyé) avant d’être posé sur le Tétrapak gravé et encré puis le tout est passé sous presse.

Les étudiants en deuxième année de BTS Design Graphique print ont expérimenté cette technique de gravure taille douce en cours de Studio de création. Pour les premières années de Design Graphique ce sera en atelier au mois de décembre.

Voir l'album photos sur Facebook.
PARTAGER
Gravure
Gravure Design Graphique
DG1 & DG2 gravure
Design Graphique